Le ducat d’or de Louis-Napoléon Type II

Conservé dans la qualité Très, Très Beau | Frappé en Or massif 23,6 carats | ATTENTION: derniers exemplaires

Ducat d'or Louis Napoléon Type II

Le roi Louis Napoléon de Hollande (frère de Napoléon Bonaparte) régna sur le royaume de Hollande de 1806 à 1810. Il voulut vraiment que son régne soit signifiant pour le pays, aussi il réforma le système monnétaire de son royaume. En 1808 et 1809 ce fut au tour du ducat d’or. Cette émission marqua une rupture avec le motif traditionnel resté inchangé depuis 1586. Ce ducat fut le ducat de deuxième type de Louis Napoléon et il est maintenant disponible à la Maison de la Monnaie Belge.

Un exemplaire unique qui ne doit pas manquer dans votre collection ! Commandez maintenant et recevez pour 2349 € :

  • Le Ducat en or Officiel du roi Louis Napoléon de Hollande, deuxième type 1808-1809
  • Frappé en Or massif 23,6 carats (983/1000)
  • Excellente qualité de conservation « Très Très Beau »
  • Livré gratuitement dans un coffret de luxe et accompagné des Certificats Officiels 
  • ATTENTION : derniers exemplaires

  • Type: Emission singulière
  • Disponibilité: Derniers exemplaires
Maintenant: € 2 349

Le ducat d’or de Louis-Napoléon Type II
Les tout premiers ducats d’or du monde furent frappés à Venise en 1284. Le doge, le chef d’État élu de la république de Venise, fut représenté sur leur avers. Le terme doge signifie duc. En italien, un duc se dit duca. C’est donc de là que provient l’appellation ducato de ces pièces de monnaie. En Belgique, ce terme a été flamandisé en dukaat, et francisé en ducat. Le ducato de Venise fut pourvu d’une teneur en or de 983/1000, soit 23,6 carats, jusqu’en 1795. Cela rendit cette pièce extrêmement fiable et très convoitée.

En 1586, la république des sept Provinces-Unies des Pays-Bas introduisit également un ducat d’or. Les spécifications de ce dernier furent à nouveau une teneur en or de 983/1000, ainsi qu’un diamètre de 21 mm environ et un poids de 3,494 grammes. Son avers représentait un chevalier portant une épée dans la main droite et un faisceau de flèches dans la main gauche. Ce dernier était accompagné de la légende CONCORDIA RES PARVAE CRESCUNT, qui signifie « l’union fait la force ». Le revers, quant à lui, présentait un carré pourvu du texte MO.ORD PROVIN FOEDER BELG.AD LEG IMP., monnaie des États des Province- Unies des Pays-Bas conformément à la loi de l’empire, depuis 1586. À l’instar des ducats de Venise, cette pièce ne portait aucune valeur nominale ; celle-ci était associée au prix de l’or. Cette monnaie d’échange fiable était extrêmement appréciée, également dans nos propres régions.

En 1815, les Pays-Bas du Sud et du Nord se réunirent pour former le royaume uni des Pays-Bas. Le nouveau royaume avait deux Monnaies officielles et indépendantes : l’une à Bruxelles, et l’autre à Utrecht. Entre 1824 et 1830, la Monnaie de Bruxelles frappa des ducats d’or arborant le célèbre chevalier debout sur leur avers ainsi que le carré pourvu du texte de loi sur leur revers. Ces pièces portent la marque d’atelier B, indiquant qu’elles furent frappées à Bruxelles. Ces dernières peuvent donc, sans conteste, être qualifiées de ducats d’or belges.

Maintenant: € 2 349
Spécifications
Qualité:
Très Très Beau
Composition:
Or 983/1000
Année d'émission:
1808-1809
Pays d’émission:
Royaume des Pays-Bas
Poids:
3,494 grammes
Diamètre:
21,5mm
Face avant:
Chevalier debout avec épée et faisceau de flèches – EENDRAGT MAAKT MAGT
Face arrière:
Effigie Louis Napoléon à gauche- LODEW. NAP. KON. Van HOLL.