Le 1er janvier 2002, nous y étions. À cette date, il y a maintenant 15 ans, la Belgique abandonna notre bien-aimé franc belge pour adopter l'euro. Le rideau est donc tombé sur notre propre monnaie après 170 ans. Les tout premiers francs belges furent frappés en 1832, au cours de la deuxième année d'existence de notre royaume : d'abord une pièce de 5 francs en argent, puis une pièce de 10 centimes et une pièce d'1 centime en cuivre. La pièce de 5 francs en argent arborait la tête laurée de Léopold Ier, notre premier roi. Les tout derniers francs belges, quant à eux, furent frappés en 2001. Notre roi était alors Albert II, descendant direct de Léopold Ier et sixième roi des Belges. Les derniers francs belges à son effigie étaient des pièces de 50, 20, 5 et 1 francs. La production des pièces de 50 centimes illustrant un mineur sur leur avers fut également arrêtée en 2001. Au cours de cette année, seules 2 pièces spéciales furent encore frappées à l'occasion de la présidence belge de l'Union européenne en cette même année. Il s'agissait d'une pièce en argent de 250 francs et d'une pièce en or de pas moins de 5000 francs.

 

Le 1er janvier 2002, le franc belge devint une pièce du passé en un claquement de doigt. Notre pays ainsi que 11 autres pays de l'Union européenne acceptèrent d'adopter l'euro en tant que monnaie unique. Il s'agissait de l'Allemagne, la Finlande, la France, la Grèce, l'Irlande, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, l'Autriche, le Portugal et l'Espagne. Le taux de change pour le franc belge fut fixé à 40,3399 francs pour 1 euro.

L'euro supprima les taux de change entre les 12 pays participants, ce qui fut perçu dans le monde comme un grand avantage. Depuis lors, nous devons nous soumettre à un régime monétaire qui n'est pas exclusivement décidé à Bruxelles. En tant qu'État souverain de Belgique, nous ne sommes plus les seuls à décider de notre monnaie. 15 ans après l'introduction de l'euro, un certain nombre de personnes déplorent toujours le passage du franc belge à cette nouvelle unité monétaire. Étant un pays important et prospère de la zone euro, nous avons tout de même une influence certaine, voire même jugée considérable par certains, sur les tenants et les aboutissants de l'euro.

Mais le franc belge n'a pas encore tout à fait disparu de notre vie. Les billets de banque en franc belge qui ont été émis après 1994 peuvent toujours être changés en euro auprès de la banque nationale belge. Pour les pièces en franc belge, la date limite était fixée au 31 décembre 2004.


Plus qu'un objet de collection
Ainsi, depuis 2005, nos pièces en franc belge ne sont plus qu'un objet de collection. La dernière pièce de 20 francs belges en or, bête de somme de nos transactions financières nationales et internationales pendant de nombreuses années, a été frappée en 1914, année au cours de laquelle la Belgique fut entraînée dans la Première Guerre mondiale totalement contre son gré. Le portrait du roi Albert Ier y est représenté sur l'avers.

Dans toutes ses manifestations, le franc belge porte le récit de notre histoire monétaire, et en partie de notre histoire politique, de 1832 à 2002. Les pièces ont arboré le portrait des 6 rois qui ont régné sur notre pays au cours de cette période. Pendant le règne du roi Léopold II de 1865 à 1909, des pièces de 20 francs en or ont même été frappées à son effigie à 4 reprises. Ces dernières sont extrêmement convoitées. Mais à l'heure actuelle, absolument toutes les pièces en franc belge sont recherchées par les collectionneurs, quelles que soient leur valeur.