À la mi-décembre 1944, la majeure partie de notre pays fut libérée. C'était calme dans les Ardennes. La zone était modérément gardée par les troupes américaines. Il s'agissait principalement de soldats récupérant leurs forces.

Wacht am Rhein(la Garde au Rhin)
Hitler voulut influencer l’issue de la guerre pour l'Allemagne avec une attaque surprise à la fin de 1944. Le plan portait le nom de code Wacht am Rhein. Elle fut préparée dans le plus grand secret. L'idée était de traverser les Ardennes jusqu'à Anvers, pour occuper le port le plus important délivrant du matériel de guerre allié. En même temps, dans un mouvement de tenailles, les armées allemandes encerclaient et mettaient hors de combat les troupes alliées dans notre pays. Pour avancer rapidement, les allemands devaient immédiatement occuper les rares routes des Ardennes.

La bataille des Ardennes
Le 16 décembre 1944 il y avait une épaisse couche de neige dans les Ardennes et du brouillard. A 5h30 du matin, un bombardement résultant de 200 canons allemands éclata. La bataille des Ardennes venait de commencer. Des soldats américains totalement surpris virent des chars et des véhicules blindés allemands sortir des brumes. Le chaos fut complet. Les unités blindées allemandes pénétrèrent profondément dans les lignes américaines. Le commandant en chef allié Eisenhower était à Versailles. Il n’entendit parler de l'attaque allemande que l'après-midi. Il commença immédiatement à organiser la contre-attaque.

"Aw nuts"
Bastogne était un important carrefour routier dans la région. Les troupes allemandes encerclèrent la ville le 21 décembre. Le commandant des forces américaines dans la ville était Anthony McAuliffe. Il obtint la gloire éternelle grâce à sa réponse "Aw nuts" - "Des clous" sur un ultimatum allemand pour la reddition de la ville. Le siège de Bastogne cessa le 23 décembre 1944. À partir du lendemain de Noël 1944, les Allemands furent chassés des Ardennes. Hitler annula l'attaque le 17 janvier 1945.

Conséquences bénéfiques
La bataille des Ardennes fit de nombreux morts et blessés des deux côtés. De nombreux civils moururent également des violences de la guerre. Néanmoins, la bataille eut un effet favorable. La bataille dans la région épuisa la résistance de l'armée allemande. Beaucoup pensent que la bataille des Ardennes a permis d’écourter la guerre ; exactement à l'opposé de ce que Hitler voulait !