Louis Philippe & Léopold Ier, Beau-père et beau-fils sur leurs pièces de 5 francs en argent

Frappée en argent pur (.999) | Excellente qualité de conservation « Très Très Beau » | 2 pièces en argent historiques originaires de 2 pays différents

Louis Philippe & Léopold Ier, Beau-père et beau-fils sur leurs pièces de 5 francs en argent

Notre roi Léopold Ier (1790-1865) et le roi français Louis-Philippe (1773-1850) ont débuté leur règne peu de temps l'un après l'autre. Louis-Philippe est arrivé au pouvoir en 1830 après que son cousin éloigné Charles X eut été chassé. En 1831, Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha fut sacré premier roi des Belges.

  • 2 pièces en argent historiques, originaires de 2 pays différents
  • Poids de 25 grammes ( !)
  • Une grande taille : diamètre de 37 mm !
  • Livrées dans un coffret de luxe et accompagnées des Certificats Officiels 
  • Type: Emission singulière
  • Disponibilité: Epuisé!
Prévenez-moi lorsque cet article soit de retour en stock.

Beau-père et beau-fils sur leurs pièces de 5 francs en argent

Notre roi Léopold Ier (1790-1865) et le roi français Louis-Philippe (1773-1850) ont débuté leur règne peu de temps l'un après l'autre. Louis-Philippe est arrivé au pouvoir en 1830 après que son cousin éloigné Charles X eut été chassé. En 1831, Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha fut sacré premier roi des Belges.

Un an plus tôt, notre pays s'était séparé du royaume uni des Pays-Bas du Sud et du Nord. En 1832, Léopold épousa la fille aînée de Louis-Philippe, la princesse Louise-Marie alors âgée de 20 ans.

Les deux souverains ont été représentés sur des pièces de 5 francs en argent. Le beau-père Louis-Philippe apparut de 1832 à 1848 sur les pièces françaises, et le tout premier portrait du beau-fils Léopold Ier orna les pièces belges de 1832 à 1849. Léopold Ier fit également frapper d'autres pièces de 5 francs après 1849, mais en utilisant un autre portrait.

Ce qui est le plus frappant lorsque l'on regarde les pièces de 5 francs de ces rois, c'est de voir à quel point elles se ressemblent. Elles possèdent toutes les deux le même diamètre de 37 mm, le même poids de 25 grammes et le même titre d'argent de 900/1000. Leur revers arbore une couronne en feuilles de chêne qui entoure la valeur nominale de 5 francs et le millésime de ces pièces. La différence est que la couronne qui figure sur la pièce de Louis-Philippe ne fait pas totalement le tour, contrairement à celle de la pièce de Léopold Ier.

Même les portraits des rois représentés sur l'avers de ces pièces française et belge partagent une très forte ressemblance. Le graveur Joseph-François Domard (1792-1858) conçut le portrait de Louis-Philippe en 1831, un an avant que le graveur belge Joseph-Pierre Braemt (1796-1864) ne réalise le portrait de Léopold Ier. Domard représenta le roi français le regard tourné vers la droite. Il le dota également d'une couronne de laurier.

Pour concevoir sa pièce, J.-P. Braemt s'est énormément inspiré du portrait monétaire de Louis-Philippe. Notre premier roi y est toutefois orienté vers la gauche. Sa coiffure somptueuse ressemble aussi beaucoup à celle de Louis-Philippe. Même la couronne de laurier est quasiment identique à celle qui orne les cheveux du Français.

Les 5 francs en argent de Léopold Ier furent les premières pièces de notre tout nouveau royaume. Elles apparurent déjà en 1832, soit 2 ans après la révolte survenue à Bruxelles qui a marqué l'indépendance de notre pays.

Elles demeurèrent en production avec le portrait réalisé par Braemt jusqu'en 1849.

Les pièces de 5 francs en argent de Louis-Philippe furent quant à elles frappées de 1832 à 1848. Lors de la vague révolutionnaire européenne de 1848, ce « Roi Citoyen » fut contraint de débarrasser le plancher. En France, la deuxième république démarra avec un neveu de Napoléon Ier, le prince Louis-Napoléon, en tant que président. En 1852, ce dernier parvint à transformer la république en un deuxième empire, et s'y plaça lui-même au sommet en tant qu'empereur Napoléon III.

Lorsque cela se produisit, Louis-Philippe était décédé depuis un an. Ce dernier mourut en 1850 durant son exil en Angleterre. Ce qui est frappant, c'est que Napoléon III décéda lui aussi durant son exil en Angleterre en 1873, 23 ans après Louis-Philippe.

En Belgique, la révolution française de 1848 engendra certains troubles, notamment à Bruxelles et à Gand. Mais le gouvernement belge ne céda pas à la panique. Il expulsa un certain nombre d'étrangers qui, selon lui, constituaient un danger pour la paix dans le pays. Parmi ces derniers se trouvait Karl Marx en personne, le grand précurseur du mouvement ouvrier et du communisme. Marx s'était installé à Bruxelles en 1845. C'est d'ailleurs en ces lieux qu'il écrivit son Manifeste Communiste, désormais célèbre dans le monde entier, avec Friedrich Engels. En 1848, la position du roi Léopold Ier ne fut à aucun moment menacée. Il régna sur notre pays jusqu'à sa mort, en 1865. Philippe, notre roi actuel, est donc un descendant de Léopold Ier en ligne masculine, et de Louis-Philippe en ligne féminine.

Prévenez-moi lorsque cet article soit de retour en stock.
Spécifications
Qualité:
Très Beau - Très Très Beau
Composition:
Argent (900/1000)
Année d'émission:
1832-1849 / 1832-1848
Pays d’émission:
Belgique / France
Valeur nominale:
5 Francs (BEF) / 5 Francs
Poids:
25 grammes
Diamètre:
37 mm
Face avant:
Effigie du roi Léopold Ier à gauche tête laurée - LEOPOLD PREMIER ROI DES BELGES / Effigie du roi Louis-Philippe à droite tête laurée - LOUIS PHILIPPE I ROI DES FRANÇAIS
Face arrière:
Armoiries entourées par une couronne de feuilles de chêne - valeur nominale / Armoiries entourées par une couronne de feuilles de chêne - valeur nominale